CE QUE NOUS SOMMES

Savez-vous ce que vous êtes ?
Vous le manuscrit d’une lettre divine.
Vous êtes un miroir reflétant un visage noble.
L’univers n’est pas en dehors de vous.
Regardez en vous-même: tout ce à quoi vous aspirez, vous l’êtes déjà.

– Rumi

Qui suis-je ?

Une question que plusieurs d’entre nous se posent.

Comme d’où venons-nous, et où allons-nous, et que faisons-nous ici ?

En fait, tous et toutes nous cherchons un sens à cette vie. Notre conception du monde détermine comment nous percevons ce monde. SI personne n’a de réponse simple à ces questions, puisqu’elles sont davantage un processus qu’une question, nous cherchons tous et toutes. Les questions sont le chemin.

Qu’on considère que le monde entier existe en soi, ou notre petit soi comme une infime partie de ce grand univers, un peu la même chose au fond.

Car comment peut-on être séparé(e) du monde ? Et comment le monde peut-il ne pas être contenu en soi ?

Mais la seule façon que l’on puisse trouver des éléments de réponse aux grandes questions de la vie consiste à continuer à chercher à se connaître, à demeurer curieux/se, à plonger et à fouiller en soi, à re/trouver la poussière d’étoiles qui réside en nous, enfants de la terre. Nos têtes dans les étoiles, nos pieds sur la Terre.

Et la seule façon de se connaître consiste à rester près de soi, à accepter tout ce qui passe par soi. À observer la trame du monde en soi au-delà des idées qui circulent sans cesse, idées qui limitent bien souvent notre perception du monde. À ressentir les multiples émotions et sensations qui parcourent notre corps. Et à dépasser pour aller au-delà les différences qui semblent exister entre soi et nos frères et soeurs de toutes les couleurs et de toutes les cultures.

Oui, comme le dit poétiquement Rumi ci-haut, nous sommes un manuscrit d’une lettre divine, et un miroir reflétant un visage noble. Comme tant d’autres choses. Nous sommes le plus petit, comme le plus grand, le plus noble comme le moins. Nous sommes tout ce qui existe en ce monde.

Nous sommes le monde et le monde est nous.

___
On pourrait dire que l’univers n’a pas de centre, ou également que n’importe quel point de l’univers est le centre de l’univers, mais le vrai centre est la conscience. Alors tout change, va et vient, naît et meurt, mais la conscience ou la présence est toujours elle-même.
Nous n’allons pas y aller à un moment donné dans le futur – en tant que présence, nous y sommes déjà.

– Francis Lucille, de Vérité Amour Beauté

___
Dieu est un cercle dont le centre est partout et la circonférence nulle part.
– Voltaire

___
Il y a des choses qui n’ont aucun sens, qui semblent irréelles, qui ne peuvent être saisies ou comprises ou expliquées, qui n’existent peut-être même pas. Et pourtant, d’une manière ou d’une autre, ces choses merveilleuses touchent et changent nos vies. N’est-ce pas étrange ?
– Richelle E. Goodrich
Secrets of a Noble Key Keeper

___
Que l’on soit chrétien, musulman, nationaliste, agnostique, athée, il nous faut d’abord apprendre à oublier nos différences.
– Malcolm X

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s