COUCOU CURA

Dans plusieurs langues, Cura signifie guérison. Healing en anglais. Et la guérison est un parcours individuel autant qu’un chemin de multiples générations au sein de plusieurs cultures. Tout un voyage que cette guérison. Un chemin transgénérationnel, un travail ancestral. Des sept générations qui nous ont précédé, comme des sept à venir.

Dans quelques jours, avec un groupe d’ami(e)s de la route, nous entamerons un processus de guérison et de célébration nommé Cura.

3 jours de chants, de silence, de dévotion, de discipline, de plongée en soi, de méditation et d’introspection en musique.

3 jours pour marquer une coupure du quotidien, des enjeux sociaux, des médias et des séductrices promesses électorales pour revenir au questionnement du Grand Google intérieur, l’ultime, l’essentiel.

On dit qu’en cette vie, on n’en a jamais terminé avec la guérison, car jamais complète ni définitive ni terminée cette guérison. La vie, qui est la voie, est un constant processus de guérison. La guérison est le chemin, un chemin de guérison. La nôtre comme celle de nos ancêtres et de nos enfants, la guérison du monde autour. Celle de la terre aussi, celle qui prend place depuis toujours, à tout jamais comm celle qui se déploie en ce moment.

On dit que la guérison consiste principalement à mettre de l’amour là où, jadis, il y a eu blessure, traumatisme et douleur, injecter de la lumière là où règne l’ombre et la noirceur, à oser le courage là où prime la peur.

La guérison est un gros mot. Tel que le suggère l’affichette ci-haut, parfois on pense que l’on ne pourra vivre pleinement que lorsqu’on aura guéri toutes ses blessures, tous les bobos de notre coeur et de notre âme.

Mais peut-être que la guérison n’est rien d’autre que le long et lent processus d’apprendre à vivre notre humanité au quotidien, dans la simplicité et avec humilité.

La guérison c’est peut-être simplement faire face à ses peurs et à ses limites, oser se regarder en pleine glace et en pleine face. C’est probablement simplement faire chaque chose que l’on fait avec présence, dans le moment, à chaque moment. Et accepter que lorsque de vieilles choses du passé nous reviennent au visage, on les regarde, on les accepte et on les dénoue.

Viva a Cura !

3 réflexions au sujet de « COUCOU CURA »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s