SPIR(itu)ALITÉ

Le passé est une interprétation et l’avenir une illusion. Le monde n’évolue pas à l’intérieur du temps de façon linéaire. allant du passé à l’avenir. Le temps passe plutôt en nous et à-travers nous, en spirales incessantes. L’éternité ne signifie pas du temps à l’infini, mais plutôt un temps sans temps. Si vous voulez goûter à une illumination éternelle, évacuez le passé et l’avenir de votre esprit et demeurez dans le moment présent.
– Shams Tabrizi

Wow, n’est-ce pas ?

Considérer le temps comme une spirale, comme une spiralité.

Une spirale qui tourne, et grandit, sans cesse, autour du même point d’observation que nous sommes. Mais qui, même si ça tourne, ne revient jamais sur les mêmes pas. On dit d’ailleurs que les expériences reviennent sans cesse jusqu’on ait appris complètement la leçon. Cela expliquerait ceci, et vice et versa.

On tourne en rond, comme la terre sur elle-même et en même temps autour du soleil, toujours avec un peu de plus d’expansion. Jusqu’à l’éventuelle totale expansion qui nous fera possiblement nous dissoudre dans l’univers, ou dans un trou noir.

J’ai souvent écrit autour de ce concept de temps en tant que spiralité – spiritualité – sans vraiment saisir avec précision, ma compréhension relative sortant de l’intuition. Mais de la façon dont c’est présenté plus haut par Mr ou Mme Tabrizi, ça sonne plus clair.

Le passé est une interprétation et l’avenir une illusion.
Le monde n’évolue pas à l’intérieur du temps de façon linéaire. allant du passé à l’avenir.
Le temps passe plutôt en nous et à-travers nous, en spirales incessantes.
L’éternité ne signifie pas du temps à l’infini, mais plutôt un temps sans temps.
Si vous voulez goûter à une illumination éternelle, évacuez le passé et l’avenir de votre esprit et demeurez dans le moment présent.

Un peu comme celle-ci en fait:
On ne dit pas que les arbres vieillissent, on dit qu’ils poussent. Utilisons cette même expression pour nous: nous ne vieillissons pas, nous grandissons, nous poussons. Ceci constitue l’esprit de la vie, le simple fait de vivre.

On pousse, jusqu’à preuve du contraire. Alors on changera de plan, ou de corps, Ou on se dissipera dans le néant, ou dans le tout plein. Ou quelque chose d’autre que les mots ne peuvent convier pour le moment. Pour moi du moins, peut-être que certains ont réussi à le dire. Car sûrement plus que de la matière cette vie. Vive le Grand Mystère.

La vie ?

On inspire, on pause, on expire, on pause et on recommence. À l’infini. L’infini de notre conscience consciente du moins, pour le moment. En percevant parfois qu’il y a plus grand que soi, plus grande que Ça, mais sans pouvoir le préciser plus que les mots ne nous permettent de le faire. Le grand Mystère… de l’au-delà des mots.

La vie ?

On respire et on observe. Et on pressent. On pressent le plus grand, on ressent le néant. On vit le moment en espérant qu’il soit le plus plaisant qu’il soit. Vivre le moment plaisant – aperçu sur FB mais désolé, je n’ai pas retenu la source originelle. Mais beau quand même. Mais anonyme pour le moment. Vive le moment plaisant.

Alors il ne nous reste qu’à vivre. Chaque moment, un moment à la fois, chaque moment dans la foi. Une de mes formules préférées. Car quoi d’autre à faire really ?

Vivre.

Vivre sa spriralité, en tournant de plus en plus grandement sur cette boule qui roule sans même se rendre compte que l’on tourne. Tourner si vite que l’on semble faire du sur place. Mais en tournant possiblement toujours de plus en plus grand.

Car l’esprit ne vieillit pas, il grandit. À l’infini. Spiralement.

3 réflexions au sujet de « SPIR(itu)ALITÉ »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s