VIVRE PLUS GRAND QUE SOI

Je souhaite que de belles choses vous arrivent et lorsque cela arrivera, j’espère que vous serez capable de croire que vous êtes digne de mériter chacune d’entre elles.
– F.E. Marie

Un jour, j’ai contemplé ma vie. Je l’ai prise dans mes bras, je l’ai trouvé trop grande pour moi. – Christian Bobin via Sylvain Rudra

Bien d’accord avec Mr Bobin moi.

Notre petite vie personnelle est bien trop grande pour seulement soi. Pour ça qu’on doit ré-apprendre à vivre plus grand que soi, qu’on doit ré-apprendre à vivre pour la collectivité, à prendre en considération le bien commun, comme de tenter de résoudre le mal commun. En commençant par ceux et celles qui ont le plus besoin, notamment les enfants qui ne mangent pas à leur faim, les migrants sans terre d’accueil, les gens sans domiciles et autres moins bien nanti(e). Et se soucier de l’environnement.

Le fait de souhaiter le meilleur au monde entier est très gratifiant. Bien sûr qu’on doit en premier lieu assurer ses arrières et couvrir son propre derrière. Mais ce n’est que la première étape. Car comment être comblé(e) et satisfait de son propre sort quand le monde souffre autour de nous.

Bien sûr qu’il y aura toujours des gens qui souffriront autour de soi. Mais collectivement, on doit prendre soin. Par des actions concrètes. Ce à quoi les gouvernements devraient servir, alors que dans les faits, tant de politiciens veulent tout d’abord se servir.

Si, en tant qu’enfants, on pouvait seulement nous apprendre à souhaiter le meilleur à autrui autant qu’à soi-même. Quelque part en Scandinavie, on a programmé des cours d’empathie dès l’école primaire. Primordial.

Car moi ou les autres, même affaire, les autres et moi, same same. Notre monde de dualité nous enseigne à vivre séparé(e) du tout, alors que nous ne sommes pas du tout séparé(e) du tout, pas du tout.

En fait, d’après mes humbles observations, le problème fondamental de notre monde moderne réside dans le fait de se sentir séparé(e) du reste du monde. D’où la folie d’accumuler une fortune sans fin pour soi-même alors que tant d’autres manquent de besoins essentiels. Un monde de millionnaires dans un monde en besoin.

Ce n’est pas moi ou les autres. C’est moi ET les autres. Les autres ET moi.

Ci-bas, une prière que l’on récite au début et à la fin de nos cérémonies. Essayez-là, vous allez voir, ça fait bien du bien.

_________________
La clé de l’Harmonie

Je souhaite Harmonie, Amour, Vérité et Justice à tous mes frères et sœurs. Avec les forces réunies des vibrations silencieuses de nos cœurs, nous sommes fort(e)s, sain(e)s et heureux(ses), créant ainsi un lien de fraternité universelle.

Je suis heureux et en paix avec tout l’univers, et je souhaite que tous les êtres réalisent leurs aspirations les plus intimes.

Je rends grâce à mon Père invisible d’avoir établi l’Harmonie, l’Amour, la Vérité et la Justice entre tous ses enfants.

Ainsi soit-il, Amen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s