PENSÉES EFFLEURÉES

Pop Pop Pop ! Pensées pensées pensées…

Paroles très justes de Marion Renault. Les pensées poppent et poppent comme grains de maïs dans le souffleur incessant de notre mental. Même quand on dort. Et surtout quand on médite. Mais c’est seulement parce qu’on y porte davantage attention. Car sans cesse, les pensées passent. Qu’on soit actif ou immobile, les pensées nous passent dedans. Suffit de les laisser nous passer dessus sans s’y accrocher.

Je sors du Shaking (méditation active qu’on fait en groupe tous les mercredi matins dans la Tribu) et si j’apprécie grandement les méditations assises et immobiles, j’adore les méditations actives qui nous permettent de participer activement à les laisser aller encore plus facilement. On peut les expulser à l’aide du corps, on peut les aider à passer go pour aller se faire voir ailleurs. Feeling à 200 $ !

Les pensées sont semblables à des bulles d’air dans l’eau. Si on les laisser monter jusqu’à la surface, elles feront ploup ! Comme le koan. Et d’autres viendront prendre leur place, pour passer elles aussi. Si on peut apprendre à observer ses pensées, comme les émotions et sensations qui les accompagnent, la vie devient plus douce, plus facile. On n’a qu’à revenir à notre respiration quand on s’y se retrouve dans le champs… des pensées. Pensées qui sont diverses mais partent toutes de la même place – d’où d’ailleurs ? et y retournent.

Simple non ? Non en effet, pas si simple. Car ce n’est pas le mental qui peut saisir ce concept de détachement et de distance. Le mental n’est pas équipé pour ça. Ça part davantage de l’âme. De la grande tour d’observation en soi. Du témoin. Du gars et de la fille des vues. Bon show de pensées alors. Et bon vide.

C’est très facile de parler des belles choses, d’avoir une compréhension intellectuelle. La méditation détruira l’ego, détruira la personnalité. Elle vous laissera dans la vacuité absolue. C’est seulement le mental qui crée la peur de la vacuité en vous.

Osho via Khirad Emmanuel Moulin @ Méditation France

___
La petite voix dans la tête a sa vie à elle.

La plupart des gens sont à sa merci, ce qui signifie qu’ils sont possédés par la pensée, par le mental.
Étant donné que le mental est conditionné par le passé, vous êtes ainsi forcé de le jouer et le rejouer sans cesse.
En Orient, on utilise le terme karma pour décrire cette réalité. Lorsque vous êtes identifié à cette voix, vous ne le savez pas, bien entendu.
Si vous le saviez, vous ne seriez plus possédé par le mental, puisque vous n’êtes vraiment possédé que lorsque vous prenez l’entité qui vous possède pour ce que vous êtes.
Et vous devenez cette entité.
– Eckhart Tolle

___
Les souffrances, mal-être, malaises psycho-émotionnels sont dus à des pensées crues (du verbe croire).
Lorsque le regard se porte sur les sensations liées à ce mal-être ou dès que nous nous reconnaissons en tant que Présence, ces pensées se dissipent et laissent place à la Liberté que nous Sommes.
– Marion Renault / cequiest.org

____

et quand on observe, on rencontre de tout…

… des sentiments comme la déception, l’embarras, l’irritation, le ressentiment, la colère, la jalousie et la peur, au lieu d’être de mauvaises nouvelles, sont en fait des moments très clairs qui nous enseignent où nous nous retenons.
Ils nous apprennent à nous redresser et à nous tenir droit lorsque nous pensons que nous préférons nous effondrer et reculer.

Ce sont des messagers qui nous montrent, avec une clarté terrifiante, exactement où nous sommes bloqués.
Ce moment même est le professeur parfait et, heureusement pour nous, il est avec nous où que nous soyons.
– Pema Chödrön

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s