PARLÉCRIRE POUR NE RIEN DIRE

On parle beaucoup. Parfois trop.

OK je parle beaucoup, souvent trop. Et j’écris chroniquement.

Mais pour dire quoi au juste ?

Car qu’est-ce à (tenter de) dire de si essentiel ?

Et parfois on ne parle quand il le faudrait.

Alors cette fois-ci encore, j’essaierai d’écrire pour ne rien dire qui ne doit pas être dit.

J’utiliserai les mots pour simplement tenter de tisser un lien entre nous, entre nos coeurs, entre nos âmes. De la mienne à la vôtre, et vice-versa.

Encore une fois, j’essaierai d’écrire entre les lignes. J’essaierai de dire l’indicible.

Je (tenterai de) tisser un lien avec ces mots, un pont de mots pour unir nos coeurs, pour guérir nos peurs, pour alléger nos lourdeurs.

Que ces quelques mots pour écrire tout oh ! ce que l’on vit tous et toutes et chacun(e) tout bah ! dans les profondeurs de nos coeurs.

Les mots, non pas pour expliquer, mais pour nous rapprocher, car nous utilisons tous et toutes les mêmes mots. Quelques centaines tout au plus pour tenter de nous dire, d’expliquer le grand mystère, pour tendre des perches et tenter de nous entendre et de nous comprendre.

Que quelques centaines de mots tout au plus, qui, de surcroit, ne veulent ni ne peuvent pas dire la même chose pour tout le monde car tout dépend de notre interprétation. Interprétation, qui, en retour, découle de nos expériences et conditionnements. Les mêmes mots aux sens différents.

Alors, c’est complet, j’ai tout dit ?

En fait je n’ai jamais rien dit, rien dit d’autre que ces quelques mots qui partent du bout de mes doigts via mon clavier et qui vous rejoignent parfois, mais pas la plupart du temps. Des mots qui tombent dans le vide, des mots que je m’écris à moi-même au lie de les crier.

Des mots qui chuchotent, des mots qui cachotent, comme dans cachette. Car nos mots ne disent pas tout. Nos mots disent si peu, nos mots ne disent rien du tout, rien du grand Tout. Nos mots ne font que soulever la chape de plomb qui recouvrent nos maux, ils ne font que cacher notre visage originel qui veille au-delà d’eux.

Nos mots ne tentent que de dire Dieu. Le seul et même Dieu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s