GRANDÂME

En ce petit matin croustillant, c’est avec une légère gêne au coeur et aux doigts que je tape ces quelques mots d’admiration envers Nathalie. Légère gêne par-dessus laquelle je passe et tape tape taperai donc.

Je ne connais pas Nathalie personnellement, n’étant qu’ami FB avec elle. Mais je la vois aller et passer via les posts de ses péripéties sur FB depuis un bout et son courage et sa détermination sont édifiants, surprenants, flabbergastants. C’est d’ailleurs un de ses posts d’hier qui m’a inspiré à faire jaser mon clavier à son propos d’elle ce matin.

Devant l’adversité de la maladie, cette femme bien en corps et de coeur est tenace, elle résiste, elle fonce et continue, et continue et continue. Pendant que le monde manifeste, elle c’est toute sa détermination envers la vie qu’elle manifeste. Chacun ses combats, chacune ses batailles.

Mais personnellement, le sien relativise le nôtre, et tous les autres. Elle c’est pour la vie qu’elle se bat, pour sa vie qu’elle continue à se tenir dignement debout. Pour les autres aussi car par ses efforts constants, elle est une source d’inspiration pour tant d’autres.

Pendant que le monde s’affronte, elle, elle c’est le cancer qu’elle affronte, avec force et dignité, avec courage et détermination. Ou devrais-je dire les cancers ? Car j’ignore si c’est toujours le même qui ré-apparait encore et encore sous diverses formes et en divers endroits de son corps ou si c’est plutôt la progéniture du premier qui s’est installée à résidence dans son corps depuis 2005 et qui s’y reproduit.

Depuis des années donc, son courage et sa détermination que je vois passer dans mon écran sont inspirants. De la voir aller dans ses péripéties médico-institutionnelles donne espoir et courage. De la voir aller nous donne un certain air d’aller, nous rend plus fort(e)s et plus humain(e)s. Tout en nous rappelant de demeurer humbles devant la vie qui passe et qui nous passe dans le corps, surtout par le coeur.

Si j’avais à définir le mot résilience, c’est son visage que je collerais sur le poster.

Depuis des années qu’elle mène ce combat et se démène comme une grande dame devant la bureaucratite, une guerrière dans ses bibittes (cancéreuses), une grande âme dans cette vie-citte – c’est pour la rime. Comme Nathalie rime avec Vie.

Pour l’avoir vue passer sporadiquement au fil du sans fil, je sais qu’elle représente une inspiration pour plusieurs personnes qui se débattent elles aussi avec différentes maladies. Par son courage, elle en inspirent d’autres à continuer, à ne pas lâcher. Par sa ténacité, elle en incite d’autres à s’accrocher quand ça tangue; elle à sa vie, nous à la vie. Toute la même vie.

Avec ce nouveau blogue, j’ai voulu parler davantage au sujet des choses du monde et non plus seulement des choses de l’âme. Mais dans le parcours de Nathalie, les deux mondes se rejoignent, tous les mondes se rejoignent et tout le monde qui la connait la soutient.

C’est très humblement ce matin que je poste ces quelques mots, comme un intrus dans sa vie, comme un outsider, en vous invitant à contribuer quelques dollars si le porte-monnaie ou la carte vous le permet. Car je suis certain que chaque don constitue pour elle une ptite shot de vie, et une grosse dose d’espoir et de réconfort.

Merci Nathalie d’être qui tu es et de ne jamais lâcher. Tu n’est pas seule.

https://www.gofundme.com/f/vers-la-gurison-merci-xoxo?member=16336699&utm_campaign=p_cp+share-sheet&utm_medium=copy_link_all&utm_source=customer

et ces mots d’une chanson de Lara Fabian qu’elle postait hier:

___________
14/2/2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s