HUMAINUNITÉ

Connais toutes les théories.
Maîtrise toutes les techniques.
Mais dès que tu contactes une âme humaine, ne sois qu’une autre âme humaine.

Que nous sommes divisés socialement ces temps-ci ne trouvez-vous pas vous aussi ?

Que de bisbille idéologique, que d’échanges de gros mots désincarnés qui fusent de part et d’autre de nos écrans et de nos claviers. Car surtout là que s’échangent nos mots depuis quelques lustres sans grand lustre, sans parler des visions multiples qui sortent dans nos rues depuis quelques semaines. Il y en a pour tous les goûts.

Parce que nous relationnons surtout par écrans interposés ces temps-ci, notre humanité a tendance à s’éclipser, et à laisser place à une certaine déshumanisation. C’est d’ailleurs ce que notaient plusieurs personnes qui se sont rendues à Ottawa comme à Québec: qu’il est bon de retrouver du vrai monde.

Depuis quelques années, nous, soit vous et moi et la plupart de nos ami(e)s, nous nous étions désintéressé(e)s de la chose politique, mais nous nous y intéressons désormais comme jamais. La plupart du temps encore pour nous plaindre et critiquer, car nous sommes tellement bons et bonnes là-dedans nous zautes. Et d’ailleurs pas grand chose que l’on puisse faire, même en politique ces temps-ci, particulièrement dans l’opposition. Alors que les gens au pouvoir l’ont tout grand ouvert et semblent en jouir malgré la lourde responsabilité qui vient avec.

Mais peut-être que le défi principal dans ce grand brassage social actuel plein de polarisation et de bruit consiste simplement à demeurer humain, humaine. Simple mais grande leçon.

Car souvent notre première réaction envers les gens qui ont des opinions et perceptions différentes des nôtres ressemble à ça:

1- JE NE PEUX DIRE LA DIFFÉRENCE ENTRE LES BONNES ET LES MAUVAISES IDÉES
2- IL Y A DES GENS BRILLANTS DES DEUX CÔTÉS
3- QUEL PROCESSUS RATIONNEL UTILISES-TU POUR DÉTERMINER QUI A RAISON ?
J’ÉTIQUETTE TOUT SIMPLEMENT CEUX ET CELLES QUI NE SONT PAS D’ACCORD AVEC MOI COMME DES IDIOT(E)S, UN POINT C’EST TOUT

Tout le monde est – plus ou moins – frustré, tanné, irrité des mesures limitatives. Certain(e)s plus que d’autres, le démontrant aussi plus bruyamment que d’autres. Et même si nous ne sommes que plus ou partiellement d’accord ou en désaccord avec les mesures sanitaires et /ou la résistance qui s’organise face à celles-ci, nous y souscrivons à des degrés variables. Nous avons des petits morceaux de nous dans chaque camp. Et tout est dans la manière.

Mais que vous soyez d’accord ou pas avec certains propos et actions d’autrui

Et soyons tendres, bon(ne)s, gentil(le)s les un(e)s avec les autres – minimalement respectueux quoi – même si nous ne nous entendons pas à-propos du stuff. Que du stuff anyway.

Alors que nous tous et toutes, nous sommes tous et toutes et chacun chacune des êtres humains à part entière, et de la même espèce, tous et toutes de bonnes personnes avec un bon fond, la plupart d’entre nous du moins, nous nous entre-déchirons à qui mieux mieux.

Prenons soin les un(e)s des autres. Et prenons soin aussi de ne pas trop nous gaver du stuff négatif que rapportent en majorité les médias, qu’ils soient mainstream, ou alternatifs, qu’ils soient relativement sociaux, anti, ou pas du tout.

Quand nous nous adressons au monde, parlons à partir de notre coeur, parlons à autrui comme s’ils et elles étaient nos fils et nos filles, nos pères et mères, nos frères et nos soeurs. Car ils et elles le sont.

9/2/2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s