HI HA IA

Avant de développer l’intelligence artificielle, pourquoi ne se penche-t-on pas sur la stupidité naturelle ?

L’intelligence artificielle (IA) fait pas mal jaser depuis quelque temps. On insère dans l’ordinateur quelques mots clés et il nous restitue de belles images, des poèmes ou même des thèses. On n’arrête pas le progrès. Et en soi, on peut s’émerveiller devant tant de prouesses technologiques.

Ci-bas un exemple, que mon ami Éloi a créé intelligemment artificiellement, et tout simplement naturellement, en pensant à moi. Hi Ha ! Merci Lil !

Personnellement, et possiblement parce que je ne connais pas suffisamment tous les impacts que suscite cette nouvelle technologie (notamment en lien avec les droits d’auteurs/trices et autres créateurs/trices), je ne suis pas trop inquiet. Et clairement, on doit apprendre à vivre avec car il est clair qu’on ne retournera pas en arrière.

Déjà, les algorythmes déterminent en bonne partie ce que l’on voit et ce que l’on va continuer à voir. En ce sens, on peut dire plus que jamais auparavant que le passé est garant de l’avenir, et ce que l’on a déjà vu influencera ce que l’on voit et va voir. À moins d’interférer avec les opérations prédictives.

Mais en même temps qu’on fait d’énormes progrès technologiques, je doute qu’on devienne plus brillants qu’avant autant individuellement qu’en tant que société. Notamment au niveau de nos relations les un(e)s avec les autres qui sont de plus en plus virtuelles et irrespectueuses en général, mais aussi et surtout en lien avec notre environnement.

Nous avons développé des moyens de communication sophistiqués et hyper évolués, donc un contenant performant et efficace, mais le contenu n’a pas évolué à la même vitesse, même que…

On peut s’en désoler mais ainsi va la vie. Tout ce que l’on peut faire est de constater la situation et tenter de contribuer le moins possible à la stupidité collective. En se posant des questions, en décrochant régulièrement, en sortant dehors pour sentir et prendre le pouls de la nature, retrouver son rythme.

Car si la technologie évolue, positivement ou négativement c’est selon, ou pas, certaines choses ne changent pas, et la nature fait partie du fond de l’air. Les lois naturelles demeurent, même si la nature et ses éléments doivent s’adapter eux aussi. Clairement, la terre demeurera et survivra, mais nous les humains, c’est moins certain.

Utilisons les outils et les réseaux sociaux avec parcimonie, avec humanité et avec intelligence et empathie. Car le problème ne réside pas dans les outils, mais dans notre utilisation de ceux-ci.

Comme l’affirme ce meme:
N’utilises pas moins les médias sociaux. Utilises-les plus judicieusement.
Suis des gens qui t’inspirent et qui t’allument. Impliques-toi auprès d’experts de qui tu peux apprendre. Crées des amitiés véritables et sincères.
Et arrête de faire défiler automatiquement et inconsciemment des posts de chiâlage, négatifs et pleins d’amertume.

Drôle d’époque que la nôtre alors que ce sont les machines qui nous demandent de prouver que nous ne sommes pas des robots. 😉

__

Le parrain de l’IA

_______
Ces chroniques vous sont offertes gratuitement, de bon coeur, et par pur plaisir d’écriture. Si vous appréciez les mots postés ici, merci de contribuer aux frais requis afin qu’aucune publicité n’apparaisse sur ce blogue par un don à la mesure de votre régularité de lecture et votre capacité de contribuer via interac @ atisupino@gmail.com /// Merci de considérer.

Pour toute contribution de 20 $ ou plus, vous obtiendrez une copie électronique de mon récit autobiographique à venir en 2023, intitulé «La petite vie d’un gars ordinaire» – À la rencontre de gens extra ordinaires

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s