PASSÉ CADEAU FUTUR

Le moindre petit regret ne changera rien au passé.
La moindre anxiété n’allègera pas l’avenir.
Mais la moindre trace de gratitude transforme le présent.

On dit souvent que si nous sommes triste, c’est qu’on vit dans le passé. Et que si l’on ressent de l’angoisse ou de l’anxiété, c’est qu’on anticipe négativement l’avenir. En fait, même si on aimerait positivement prévoir l’avenir et le peindre en rose, l’avenir est toujours un peu menaçant. Car il y a la mort du corps au bout du chemin et cela fait encore et toujours un peu peur. Jusqu’à ce qu’on apprenne à apprivoiser la dite mort. La job d’une vie.

Ces deux repères dans le temps – passé et avenir – nous mènent toujours et inévitablement ici, dans le moment présent. Oui ce petit et court moment furtif qui, aussitôt qu’il apparait, disparaît et devient trace de passé.

On ne peut jamais fermer la main sur le moment présent, on ne peut jamais le capturer, ni le figer. Comme la vie. Comme le souffle qu’on peut retenir quelques instants mais qui finit par passer. Toujours, inévitablement.

Peut-être que le simple fait que le moment actuel – même si éphémère – s’appelle moment présent se révèle être un code secret pour nous faire comprendre que ce moment est un véritable cadeau, le seul vrai cadeau qui soit. Même s’il n’est toujours que passant, furtif, éphémère.

On ne peut plus vivre dans le passé, on ne peut encore vivre dans l’avenir. On ne peut que vivre dans le moment, dans le présent, avec gratitude. Et quel cadeau cela peut devenir.

Simple comme ça, aussi simple que ça. Mais pas toujours autant que ça en a l’air.

Alors déballons le cadeau avec soin.

Et peut-être que le mot de passe est aussi simple que : gratitude.

____
Plusieurs parmi nous assistons à ce qu’on peut appeler l’effondrement de la planète Terre. Les guerres inhumaines et perfides, le réchauffement climatique, les catastrophes météorologiques, l’extinction des espèces, les incendies extraordinaires, les crimes et les meurtres, le déséquilibre financier croissant, la surpopulation, la disparition de l’eau potable, et bien plus encore. Et il y a un sentiment d’impuissance parmi nous.

Que devons-nous faire pour inverser la destruction qui se produit à tant de niveaux, sous nos yeux ?

Oui, faites tout ce qui vous êtes appelé(e)s à faire… là-bas dans le monde.

Mais n’oubliez pas, il n’a jamais été plus essentiel pour chacun d’entre nous d’aller aussi vers l’intérieur, vers ce qui est au-delà de l’esprit destructeur ; à ce qui est la source de la paix et de la créativité.

Comme Osho l’a dit : « Il va y avoir des catastrophes. Ce n’est que le début. Profitez de l’occasion pour être éveillé – c’est tout ce que vous pouvez faire. Il n’y a rien d’autre que vous puissiez faire.

Ce faisant, nous passons de la panne (breakdown) vers la percée (breakthrough) !

Ça ne sera pas facile. Au fur et à mesure que la conscience grandit, l’inconscience (l’ego/l’esprit) du monde créera une résistance encore plus grande. Si nous luttons inconsciemment avec cette résistance, nous perdrons conscience et nous créerons encore plus de résistance.

Ainsi, chacun de nous doit continuer à inviter et à soutenir la conscience – avec la méditation, l’introspection, la connexion avec les personnes sur le chemin de la découverte, et avec les mystiques qui vivent la conscience et peuvent être des guides pour nous faire avancer à travers la panne (breakdown) vers la percée (breakthrough) !

Cela commence au niveau individuel. Chacun(e) de nous est responsable de sa propre croissance. Et cela peut changer la conscience de la planète.

– Subhan Schenker

Une réflexion au sujet de « PASSÉ CADEAU FUTUR »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s