SENTIMENTS & RE SENTIMENTS

Être rancunier(ère) ne vous rend pas fort(e), ça vous rend amer(ère) et aigri(e).
Pardonner ne vous rend pas faible, ça vous libère.

Quand on est heurté(e)s dans le cadre de nos interactions avec autrui, particulièrement des gens qu’on aime et apprécie, on a parfois tendance à s’en souvenir, et à s’y accrocher. Et à avoir tendance à vouloir les faire payer pour. Réaction normale, mais pas une réponse saine.

Quand on clashe avec des copains/copines, particulièrement des copains/copines les plus proches, toujours délicat de refaire les ponts. Notre orgueil est blessé, nos émotions toutes molles, et notre coeur un peu pucké.

Comme disait Veeresh jadis, ce sont d’ailleurs les gens qu’on aime le plus qui peuvent nous blesser le plus, et vice er versa, car à eux et elles qu’on ouvre notre coeur le plus, et eux et elles qui nous ouvrent le leur tout grand. Mais comme disait aussi Veeresh, quand on aime on peut se blesser car les coeurs grand ouverts mais on peut aussi s’excuser. On doit s’excuser. SI on veut que la relation puisse continuer.

Suite à un conflit, toujours tentant pour la tête de demeurer sur nos positions, de rester figé(e) dans la partie blessée. Mais naturellement, après une période de choc, le coeur cherchera toujours réparation, réconciliation. Mais c’est à savoir qui des deux gagnera.

Parfois la tête tient bon, elle fait sa dure, parfois pour un bout court, parfois plus longtemps, et parfois elle finit par lâcher. Mais parfois pas.

Et parfois c’est le coeur qui vainc. En fait, il faut que ce soit le coeur qui vient.

Mais comme on dit, veut-on avoir raison ou faire la paix ?

On a tous et toutes plus ou moins tendance à être – plus ou moins – rancunier/nière. Que ce soit par habitude, par enfantillage, par désir de rendre la monnaie de sa pièce à l’autre, par instinct de vengeance.

Mais la partie sage en soi- toujours en devenir on espère – soit le cumul d’expérience de la vie, nous ramène à l’ordre, ou du moins devrait le faire si on l’écoute. Et si l’on tient à la relation – qu’elle soit familiale, d’amitié ou d’amour – on doit prendre action à partir du coeur pour renouer le contact, pour refaire la connexion. Ce qui n’est pas toujours facile avouons-le.

Le fait de ne pas pouvoir régler une situation conflictuelle nous force à continuer de porter un fardeau, pèse sur notre coeur. Et parfois, pour diverses raisons, il n’est pas possible de boucler la boucle. Pas aussi rapidement qu’on le voudrait. Car parfois l’autre n’est pas prêt(e), ou volontaire. On doit alors faire la paix pour soi-même avec la situation.

Et au contraire, le fait de pardonner, peu importe notre degré de responsabilité dans le conflit, nous apporte immédiatement une paix d’esprit, de coeur et de corps.

Même si le choix est clair et la réponse évidente, certains conflits viennent nous chercher droit au coeur et perdurent dans le temps, comme en intensité.

Les deux dernières années nous ont mis à l’épreuve en ce sens. Des visions différentes sur les événements en ont séparé certain(e)s, temporairement ou définitivement. Dans certains cas, peut-être que nos routes se séparent, dans d’autres, la réconciliation se cherche encore.

Probablement que le premier pas doit venir de nous si on veut que la relation persiste et résiste au passage de la tempête. Beau – et gros – défi.

Et comme on dit chez certains premiers peuples, indispensable de laisser parler son coeur. Bonne parole du coeur.

Une réflexion au sujet de « SENTIMENTS & RE SENTIMENTS »

  1. Prashanti.

    Merci pour ta belle réflexion.
    Pas toujours facile de laisser parler son coeur…et la vie est si courte.
    Quand l’autre n’est pas volontaire pour continuer d’entretenir le lien , faire la paix avec cette situation , seule…

    J’aime

    Répondre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s